Des écoles différentes à côté de Rennes, ça existe !

Il existe des écoles qui fonctionnent différemment des écoles traditionnelles. Entre Montessori, Freinet, Steiner, de nombreuses possibilités sont offertes aux enfants pour vivre l’Ecole autrement. Au niveau local, à Rennes ou dans sa région, il existe des projets particulièrement intéressants. Enquête sur ces établissements où les enfants et les adultes ont changé complètement la manière d’appréhender le Savoir.

Montessori, Freinet, Steiner : quelles différences ?

Montessori, Freinet et Steiner sont classés dans le mouvement de pédagogie active.  Ainsi quand être passif signifie « subir, ne pas agir », être actif  invite à « être autonome, à faire ». L’objectif est donc que l’enfant bénéficie de plus d’indépendance et puisse apprendre en accomplissant quelque chose qui va produire un effet. En pratique l’enfant va pouvoir accomplir des activités d’apprentissage seul au sein de la classe (avec des espaces aménagés pour que les enfants puissent les utiliser sans se tourner vers un adulte), va pouvoir participer à l’élaboration des règles de la classe et du programme d’apprentissage, va avoir l’occasion d’apprendre en faisant (en réalisant un journal pour travailler le français par exemple).

Les détracteurs des pédagogies actives dressent des caricatures absurdes : anarchie, pas de règles, les enfants n’apprennent rien, l’adulte n’a aucune autorité … (Vous pouvez lire l’article de Philippe Meirieu à ce sujet « Education nouvelle : espoir d’une éducation renouvelée »). Toutefois, les pédagogies actives sont bien loin ces présentations. 

Il existe également des différences entre Freinet, Montessori et Steiner. 

Le mobilier des écoles maternelles est parfaitement adapté à la taille des enfants. Ces derniers peuvent donc circuler dans la classe sans se tourner vers l’adulte. (Pour s’assoir sur une chaise par exemple). C’est un apprentissage pour l’enfant et un gain d’énergie pour l’adulte. A l’heure actuelle, il est impensable de revenir sur ces aménagements que l’on doit pour partie à Maria Montessori. On retient donc que plus l’espace est aménagé correctement par rapport au groupe accueilli, plus les enfants vont avoir d’interactions, plus ils vont apprendre de choses. Les écoles Montessori ont poussé cette réflexion dans tous les aspects de la vie de la classe (l’utilisation des murs, l’espace bibliothèque, la cuisine de la cantine …) Par conséquent les enfants ont la possibilité d’agir sur plus d’éléments que dans une école traditionnelle. Le professeur peut agir sur l’environnement pour susciter le Savoir. A titre d’exemple, nous nous sommes rendus au Collège Montessori qui avait ouvert sur la commune de Le Rheu à côté de Rennes. Nous avions pu assister à un cours de mathématiques dans lequel les enfants avaient appréhendé la notion de volume en essayant de trouver la quantité d’eau contenu dans un puits. Le professeur avait sécurisé l’espace pour permettre aux enfants de chercher la réponse seules !

Celestin Freinet était un instituteur qui fonctionnait de manière traditionnelle. Au retour de la guerre, blessé, il n’avait plus les capacités physiques pour tenir sa classe. Il a du inventer de nouveaux outils pédagogiques afin de diminuer ses interventions. Sa pédagogie repose sur la capacité des enfants à apprendre sans que l’adulte guide tout. Cela nécessite de donner du sens au travail scolaire, d’adapter les contenus pour éviter que l’enfant n’y voit aucun intérêt et de lier l’apprentissage à quelque chose qui se passe dans la vie quotidienne. En pratique, les élèves des écoles Freinet apprennent les matières fondamentales à travers des outils utiles à toute la classe. Le français se travaille à travers un journal de classe ou d’école, les mathématiques par la gestion de la coopérative scolaire … Une grande place est laissée à la pratique (menuiserie, imprimerie, potager …) et l’expérimentation.

La pédagogie Steiner est plus complexe à appréhender. Elle procède d’une réflexion sur la création de l’enfant et base ses principes sur l’utilisation de l’Art dans l’apprentissage : l’enfant apprend mieux au contact d’un savoir hétérogène. C’est une école particulièrement attentive au respect de l’enfant comme un individu à part entière.

Rennes et sa région : un pôle dynamique de pédagogie active 

Rennes et sa région accueille au moins 6 écoles qui ont fait le choix de la pédagogie active. C’est une des régions les plus dynamiques de ce point de vue là. Les principaux courants y sont représentés. Pour plus d’informations n’hésitez pas à consulter leur site Internet !

Le collège Montessori : http://www.college-montessori.org

L’école Montessori : http://www.montessori-rennes.org

L’école Freinet à Rennes : http://www.terristoires.info/societe/a-rennes-la-pedagogie-freinet-veut-se-faire-une-place-au-college-1536.html

L’école Steiner : http://ecolecapucines.over-blog.com

Un article qui parle des écoles rennaises : http://www.bastamag.net/Freinet-Montessori-Steiner-ces

 Une petite vidéo qui illustre parfaitement le sujet

YG

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :